CAOEC announces the release of the 2023/24 Drilling and Service Rig Forecast and the 2023 State of the Industry Report

For Immediate Release: November 24, 2023
 
The Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) announces the release of the 2023/24 Drilling and Service Rig Forecast and the 2023 State of the Industry Report.

  • Projected 2024 wells drilled: 6,229 – an increase of 481 from 2023 (5,748)
  • Projected 2024 drilling operating days: 65,399 – an increase of 5,046 from 2023 (60,353)
  • Projected 2024 service operating hours: 1,075,220 – an increase of 77,696 from 2023 (997,524)
  • Total jobs expected: 39,435 – an increase of 3,045 from 2023 (36,390)


The Association is pleased to report that 2024 will bring modest growth to the industry. Most of this growth is expected to happen in the second half of the year as the market comes off a softer Q3 in 2023. A continuation of capital discipline within energy producers will create a ceiling on potential growth, although this may be countered by the increase in new pipeline capacity with projects such as the Key Access Pipeline System (KAPS), Trans Mountain and Coastal GasLink pipelines, as well as the recent expansion of the Nova Gas Transmission Ltd. (NGTL) System.
 
The industry is excited about new opportunities to support the extraction of critical minerals such as lithium, helium, the production of heat from geothermal, and the sequestration and storage of carbon deep underground. Mark A. Scholz, President & CEO of the CAOEC, stated, “Today’s rigs can work on a natural gas well in one period, move to a geothermal or carbon storage well in the next, and increasingly drill exploration wells for lithium and helium. By building off of Canada’s world-class drilling technology, the energy services sector is at the epicentre of sustainable jobs and Canada’s energy transformation. Our workforce and technology will lead the way.”
 
On the labour front, applications for entry-level positions are strong, indicating a renewed interest in the sector and a positive outlook in the long term. However, senior field positions are in high demand and finding experienced workers to fill those roles has not been easy. These challenges are anticipated to persist in the short and medium term as recruiters continue to market to prospective workers across the country, including Central and Eastern Canada.
 
Decarbonization within the industry will require more pragmatic and balanced climate policy, especially as the world faces the realities of deglobalization and increased geopolitical risk. The Association has been actively working to achieve this by engaging the federal and provincial governments in designing policies that would help accelerate the deployment of carbon abatement technology within the energy services sector. While the federal government has introduced various investment tax credits, the Association has identified critical policy gaps that fall short of the industry’s needs.
 
Scholz states, “If aspirations are to be turned into investments, Ottawa needs to be more flexible and not choose one sector over another. We are ready to do our part and position Canada as a world leader in carbon emissions efficiency; however, we can only achieve this through policies that recognize the real-life applications of drilling and service rigs.”
 
The full report can be viewed on the CAOEC website.

-30-
 
About CAOEC
The Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) represents 95 land drilling, directional drilling, offshore drilling, and service rig member companies on the frontlines of energy security and transformation. They operate a fleet of 444 drilling rigs and 735 service rigs in British Columbia, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, and Atlantic Canada. CAOEC’s members are varied and diverse, and include many small- and medium-sized enterprises that have been leaders in creating opportunities for young people, Indigenous communities, and middle-class workers.



For more information, contact:
 
An Tran – 
Communications Specialist
Canadian Association of Energy Contractors

Phone: (403) 264-4311 ext. 118
Email: atran@caoec.ca

Pour diffusion immédiate : le 24 novembre 2023
 
La Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) annonce la publication de ses prévisions 2023-2024 pour les appareils de forage et d’entretien ainsi que de son rapport 2023 sur l’état de l’industrie.
  • Nombre de puits forés prévus pour 2024 : 6 229, soit une augmentation de 481 par rapport à 2023 (5 748)
  • Nombre de jours de forage prévus pour 2024 : 65 399, soit une augmentation de 5 046 par rapport à 2023 (60 353)
  • Nombre d’heures d’entretien prévues pour 2024 : 1 075 220, soit une augmentation de 77 696 par rapport à 2023 (997 524)
  • Nombre total d’emplois prévus : 39 435, soit une augmentation de 3 045 par rapport à 2023 (36 390)


La CAOEC a le plaisir d’annoncer que l’année 2024 sera placée sous le signe d’une croissance modeste pour l’industrie. La majeure partie de cette croissance devrait se produire au cours du second semestre de l’année, du fait que le marché sort d’un troisième trimestre 2023 plus faible. Le maintien d’une certaine rigueur en matière de capitaux chez les producteurs d’énergie limitera toute croissance éventuelle, bien que cette tendance puisse être contrebalancée par l’augmentation des capacités pipelinière due à de récents projets comme les pipelines Key Access Pipeline System (KAPS), Trans Mountain et Coastal GasLink, ainsi qu’à l’agrandissement récent du réseau de Nova Gas Transmission Ltd. (NGTL).
 
L’industrie se réjouit des nouvelles possibilités de participer à l’extraction de minéraux critiques tels que le lithium, l’exploitation d’hélium, la production de chaleur de source géothermique, ainsi que la séquestration et le stockage du carbone dans des formations souterraines. Selon Mark A. Scholz, président et chef de la direction de la CAOEC, « Les appareils de forage d’aujourd’hui peuvent travailler sur un puits de gaz naturel au cours d’une période, passer à un puits géothermique ou de stockage de carbone au cours de la période suivante, et forer de plus en plus de puits d’exploration pour le lithium et l’hélium. Grâce à la technologie de forage de calibre mondial dont dispose notre pays, le secteur des services énergétiques se trouve au cœur de la création d’emplois durables et de la transformation énergétique au Canada. Nos travailleurs et notre technologie ouvriront la voie. »
 
Du côté de la main-d’œuvre, les candidatures pour les postes de premier échelon sont fortes, ce qui témoigne d’un regain d’intérêt pour le secteur et de perspectives à long terme positives. Toutefois, les postes de niveau supérieur sur le terrain affichent une demande élevée, et il n’a pas été facile de trouver des travailleurs expérimentés pour les pourvoir. Ces difficultés devraient persister à court et à moyen terme, forçant les recruteurs à continuer de démarcher d’éventuels travailleurs partout au Canada, y compris dans le centre et l’est du pays.
 
La décarbonation au sein de l’industrie nécessitera une politique climatique plus pragmatique et équilibrée, d’autant plus que le monde est confronté aux réalités de la démondialisation et à l’augmentation des risques géopolitiques. La CAOEC s’emploie activement à atteindre cet objectif en exhortant les provinces et le gouvernement fédéral à élaborer des politiques qui contribueraient à accélérer le déploiement des technologies de réduction des émissions de carbone dans le secteur des services énergétiques. Bien que le gouvernement fédéral ait mis en place divers crédits d’impôt à l’investissement, la CAOEC a cerné d’importantes lacunes dans les politiques empêchant ces dernières de répondre aux besoins de l’industrie.
 
Comme l’a déclaré M. Scholtz, « Si l’on veut que les aspirations se transforment en investissements, Ottawa doit davantage faire preuve de souplesse et éviter de choisir un secteur plutôt qu’un autre. Nous sommes prêts à remplir notre rôle et à positionner le Canada comme un chef de file mondial en matière d’efficacité sur le plan des émissions de carbone. Cependant, nous ne pouvons y parvenir que grâce à des politiques qui tiennent compte des applications réelles des appareils de forage et d’entretien. »
 
Pour consulter le rapport dans sa version complète, rendez-vous sur le site Web de la CAOEC.

-30-
 
À propos de la CAOEC
La Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) représente 95 sociétés d’appareils de forage terrestre, de forage directionnel, de forage en mer et d’entretien qui se trouvent en première ligne de la sécurité et de la transformation énergétiques. Elles exploitent un parc de 444 appareils de forage et de 735 appareils d’entretien en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario et dans la région du Canada atlantique. Aussi divers que variés, les membres de la CAOEC comprennent de nombreuses petites et moyennes entreprises qui sont des chefs de file dans la création de débouchés pour les jeunes, les collectivités autochtones et les travailleurs de la classe moyenne.



Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

An Tran – Spécialiste des communications
Canadian Association of Energy Contractors

Téléphone : 403-264-4311, poste 118
Courriel : atran@caoec.ca