CAOEC opposes the federal government’s oil and gas emissions cap

For Immediate Release: December 7, 2023
 
The Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) opposes the federal government’s oil and gas emissions cap.

Today, the federal government released a regulatory framework to cap Canadian oil and gas emissions. CAOEC strongly opposes this policy as it will negatively impact Canadian energy workers and the small and medium-sized businesses that support them.
 
Mark Scholz, President & CEO of the CAOEC, stated, “The world will continue its decarbonization journey but will demand more pragmatic and affordable policies. The federal government’s emissions cap will hinder Canada’s ability to attract capital. It means higher energy costs and fewer jobs for Canadian energy workers.”
 
The federal government continues to utilize regulatory sticks instead of fiscal incentives like the United States. There, the Inflation Reduction Act (IRA) has attracted capital and accelerated low-carbon technology and innovation in the energy sector at the expense of Canadian businesses and workers. An emissions cap will further erode Canada’s competitiveness with the United States and, ironically, negatively impact its decarbonization efforts.
 
Scholz stated, “We have engaged the federal government in good faith over the past two years and have asked them to partner with us to accelerate the deployment of carbon abatement technology. As of today, we have received no support from this government. We are ready to do our part and position Canada as a world leader in carbon efficiency. Investment in the drilling and service rig sector will also help Canada fast track the development of critical resources such as lithium, helium, geothermal energy, as well as carbon capture, all of which depend on our members’ rigs to move ahead.”
 
The future of Canada’s workforce, the energy security of communities across the country, the production of critical minerals, and the success of Indigenous economic participation within our industry will depend on the government dramatically changing its approach.
 
“The current federal policy approach isn’t working as investment and jobs are leaving Canada. Stop working against us and start working with us. These misguided policies will negatively impact Canada’s future prosperity and opportunities for our workers,” stated Scholz.

-30-
 
About CAOEC
The Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) represents 95 land drilling, directional drilling, offshore drilling, and service rig member companies on the frontlines of energy security and transformation. They operate a fleet of 444 drilling rigs and 735 service rigs in British Columbia, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, and Atlantic Canada. CAOEC’s members are varied and diverse, and include many small- and medium-sized enterprises that have been leaders in creating opportunities for young people, Indigenous communities, and middle-class workers.



For more information, contact:
 
An Tran – 
Communications Specialist
Canadian Association of Energy Contractors

Phone: (403) 264-4311 ext. 118
Email: atran@caoec.ca

Pour diffusion immédiate : le 7 décembre 2023

La Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) s’oppose au plafonnement des émissions du secteur pétrolier et gazier imposé par le gouvernement fédéral.


Aujourd’hui, le gouvernement fédéral a publié un cadre réglementaire visant à plafonner les émissions du secteur pétrolier et gazier au Canada. La CAOEC s’oppose fermement à cette politique, car elle entraînera des répercussions négatives sur les travailleurs canadiens du secteur de l’énergie ainsi que sur les petites et moyennes entreprises qui les soutiennent.

 
Mark Scholz, président et chef de la direction de la CAOEC, a déclaré : « Le monde poursuivra son parcours de décarbonation, mais exigera des politiques plus pragmatiques et abordables. Le plafond d’émissions imposé par le gouvernement fédéral nuira à la capacité du Canada d’attirer des capitaux, ce qui se traduira par une hausse des coûts de l’énergie et une baisse des emplois pour les travailleurs canadiens du secteur de l’énergie. »
 
Le gouvernement fédéral continue d’user du bâton réglementaire au lieu de proposer des incitatifs fiscaux comme c’est le cas aux États-Unis. La loi américaine sur la réduction de l’inflation (Inflation Reduction Act ou IRA) a en effet permis d’attirer des capitaux et d’accélérer l’innovation et le développement de technologies à faibles émissions de carbone dans le secteur de l’énergie, aux dépens des entreprises et des travailleurs canadiens. Un système de plafonnement des émissions érodera davantage la compétitivité du Canada par rapport aux États-Unis et, ironiquement, aura une incidence négative sur les efforts de décarbonation du pays.
 
M. Scholtz a ajouté : « Ces deux dernières années, nous avons traité de bonne foi avec le gouvernement fédéral et lui avons demandé de faire équipe avec nous pour accélérer le déploiement des technologies de réduction des émissions de carbone. À ce jour, nous n’avons reçu aucun soutien de sa part. Nous sommes prêts à faire notre part et à positionner le Canada comme un chef de file mondial en matière d’efficacité carbonique. Les investissements dans le secteur des appareils de forage et d’entretien aideront également le Canada à accélérer l’exploitation de ressources essentielles, comme le lithium, l’hélium et l’énergie géothermique, ainsi que le captage du carbone, qui dépendent des appareils de nos membres pour aller de l’avant. »
 
L’avenir de la main-d’œuvre canadienne, la sécurité énergétique des collectivités partout au pays, la production de minéraux critiques et le succès de la participation économique des Autochtones au sein de notre industrie dépendront d’un changement radical d’approche de la part du gouvernement.
 
« L’approche politique actuelle du gouvernement fédéral ne fonctionne pas étant donné que les investissements et les emplois quittent le Canada. Cessez de travailler contre nous et commencez à travailler avec nous. Ces politiques malavisées entraîneront une incidence néfaste sur la prospérité du Canada et sur les débouchés pour nos travailleurs », a conclu M. Scholtz.

-30-
 
À propos de la CAOEC
La Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) représente 95 sociétés d’appareils de forage terrestre, de forage directionnel, de forage en mer et d’entretien qui se trouvent en première ligne de la sécurité et de la transformation énergétiques. Elles exploitent un parc de 444 appareils de forage et de 735 appareils d’entretien en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario et dans la région du Canada atlantique. Aussi divers que variés, les membres de la CAOEC comprennent de nombreuses petites et moyennes entreprises qui sont des chefs de file dans la création de débouchés pour les jeunes, les collectivités autochtones et les travailleurs de la classe moyenne
.


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

An Tran – Spécialiste des communications
Canadian Association of Energy Contractors

Téléphone : 403-264-4311, poste 118
Courriel : atran@caoec.ca