CAOEC responds to the 2024 federal budget

For Immediate Release: April 16, 2024
 
The Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) is disappointed with the federal budget – a lost opportunity to support energy workers on the frontlines of Canada’s energy transformation.

“The federal Liberal government has turned its back on thousands of energy workers by not extending the Clean Technology Manufacturing investment tax credit to include carbon technology innovations in the drilling and service rig sector, such as electrification, fuel switching, battery technology, and hydrogen blending,” said Mark Scholz, President & CEO of CAOEC. “This was a lost opportunity. The government wants to reduce carbon emissions, develop critical minerals, support Indigenous peoples, and create sustainable jobs, but they are not prepared to walk the talk and help the industry meet those goals.”

The Association has advocated to the federal government for over two years that Canada cannot extract critical minerals such as lithium and helium, produce heat from geothermal formations, or store carbon underground without a drilling or service rig. Unfortunately, the federal government has chosen to write off the sector because it also helps develop Canada’s oil and natural gas resources. This short-sighted decision will impact Canada’s ability to decarbonize its traditional hydrocarbon sector and accelerate the development of new energy systems.

CAOEC members are active in all sectors the federal government considers part of the clean energy transformation. Scholz explains, “One month, we are drilling for helium, lithium, geothermal, or carbon storage; the next, we are developing Canada’s responsible oil and gas. Our industry can significantly reduce emissions through simple equipment modifications, but the government will not extend the ITC because we also operate in the oil and gas industry. In reality, there is no business case to dedicate a rig ‘primarily’ to these new and emerging sectors.”

“It is ironic that the day after the House of Commons passed the Sustainable Jobs Act, which pledged to support our energy workforce, it failed to translate those promises into concrete tools and resources within the Budget. Our Association will continue to fight to save this key Canadian industry, and we call on the Standing Committee on Finance to extend the ITC as the budget goes through the legislative process,” stated Scholz.

Scholz concluded by saying, “Budget 2024 was a chance to show that the Government of Canada is committed to protecting middle-class jobs, furthering economic reconciliation, reducing emissions, and setting us up for a mixed energy future. We call on the federal government to do the right thing and support Canadian energy workers.”

For additional information on the Association’s recent policy submissions to the federal government:

-30-
 
About CAOEC
The Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) represents 95 land drilling, offshore drilling, and service rig member companies on the frontlines of energy security and transformation. They operate a fleet of 385 drilling rigs and 715 service rigs in British Columbia, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, and Atlantic Canada. CAOEC’s members are varied and diverse, and include many small- and medium-sized enterprises that have been leaders in creating opportunities for young people, Indigenous communities, and middle-class workers
.


For more information, contact:
 
An Tran – 
Communications Specialist
Canadian Association of Energy Contractors

Phone: (403) 264-4311 ext. 118
Email: atran@caoec.ca

Pour diffusion immédiate : le 16 avril 2024

La Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) est déçue du budget fédéral, qu’elle considère comme une occasion manquée de soutenir les travailleurs du secteur de l’énergie qui opèrent en première ligne de la transformation énergétique canadienne.


« Le gouvernement libéral fédéral a tourné le dos à des milliers de travailleurs de l’énergie en n’étendant pas le crédit d’impôt à l’investissement dans la fabrication de technologies propres aux innovations en matière de technologies à faibles émissions de carbone qui sont déployées dans le secteur des appareils de forage et d’entretien, notamment l’électrification, les combustibles de remplacement, la technologie des batteries et l’intégration de l’hydrogène », a déclaré Mark Scholz, président et chef de la direction de la CAOEC. « C’est une occasion manquée. Le gouvernement veut réduire les émissions de carbone, développer l’exploitation des minéraux critiques, soutenir les peuples autochtones et créer des emplois durables, mais il n’est pas prêt à joindre le geste à la parole en aidant l’industrie à atteindre ces objectifs. »

Depuis plus de deux ans, l’Association fait valoir auprès du gouvernement fédéral que le Canada ne peut pas extraire des minéraux critiques tels que le lithium et l’hélium, produire de la chaleur à partir de formations géothermiques ni stocker du carbone sous terre sans l’aide d’appareils de forage ou d’entretien. Malheureusement, le gouvernement fédéral a choisi d’ignorer ce secteur car celui-ci contribue également à l’exploitation des ressources pétrolières et gazières canadiennes. Cette décision malavisée limitera la capacité du Canada à décarboner son secteur des hydrocarbures traditionnels et à accélérer le développement de nouveaux systèmes énergétiques.

Les membres de la CAOEC sont actifs dans tous les secteurs que le gouvernement fédéral considère comme faisant partie de la transition vers les énergies propres. Comme l’a expliqué M. Scholz, « Un mois durant, nous effectuons des forages pour extraire de l’hélium ou du lithium, générer de l’énergie géothermique ou stocker du carbone; le suivant, nous exploitons de manière responsable du pétrole et du gaz canadiens. Notre secteur peut considérablement réduire ses émissions rien qu’en modifiant ses équipements, mais du fait qu’il opère également au sein de l’industrie pétrolière et gazière, le gouvernement ne lui octroiera pas de crédits d’impôt à l’investissement. La réalité, cependant, est qu’il ne serait pas rentable de consacrer des appareils “principalement” à ces secteurs nouveaux et émergents. »

« Il est ironique de constater qu’au lendemain de l’adoption par la Chambre des communes de la Loi sur les emplois durables, par l’intermédiaire de laquelle la Chambre s’engageait à soutenir la main-d’œuvre du secteur de l’énergie, celle-ci n’a pas sur traduire ses promesses en ressources et en outils concrets dans le budget. L’Association continuera de se battre pour sauver cette industrie canadienne cruciale; par conséquent, nous demandons au Comité permanent des finances de lui faire bénéficier du crédit d’impôt à l’investissement tandis que le budget est soumis au processus législatif », a ajouté M. Scholtz.

M. Scholtz a conclu par ces mots : « Le budget 2024 représentait pour le gouvernement du Canada une occasion de montrer qu’il était résolu à protéger les emplois de la classe moyenne, à favoriser la réconciliation économique, à réduire les émissions et à nous préparer à un avenir énergétique mixte. Nous exhortons le gouvernement fédéral à prendre les bonnes décisions et à soutenir les travailleurs canadiens du secteur de l’énergie. »

Pour de plus amples renseignements sur les récentes propositions de politiques soumises par l’Association au gouvernement fédéral :
-30-
 
À propos de la CAOEC
La Canadian Association of Energy Contractors (CAOEC) représente 95 sociétés d’appareils de forage terrestre, de forage en mer et d’entretien qui se trouvent en première ligne de la sécurité et de la transformation énergétiques. Ces sociétés exploitent un parc de 385 appareils de forage et de 715 appareils d’entretien en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario et dans la région du Canada atlantique. Aussi divers que variés, les membres de la CAOEC comprennent de nombreuses petites et moyennes entreprises qui sont autant de chefs de file dans la création de débouchés pour les jeunes, les collectivités autochtones et les travailleurs de la classe moyenne
.


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

An Tran – Spécialiste des communications
Canadian Association of Energy Contractors

Téléphone : 403-264-4311, poste 118
Courriel : atran@caoec.ca